Insectes ravageurs


 

    Les plantes subissent quotidiennement des attaques d'insectes et d'animaux. Pour se protéger, elles développent des mécanismes de défenses. Pour les aider, on peut faire fuir certains insectes en utilisant les plantes aromatiques. Par exemple, le parfum citronnée de la mélisse ou celui de la menthe fait fuir les insectes, les pucerons, les mouches...  A utiliser donc sans modération dans le potager.  Cultivez les de préférence en pot car elles sont envahissantes.

 

Les insectes ravageurs et les limaces

  • Les Pucerons:

    Les pucerons sont de petits insectes de quelques millimètres de long. Ils se regroupent en grappe et affaiblissent les plantes hôtes qui voient leurs feuilles petit à petit se déformer et tomber. Le surplus de sève digérait par les pucerons, appelé "miellat", attire les fourmis qui peuvent donc être par leurs présences, un bon indicateur d'une invasion de pucerons. Pour lutter contre ces indésirables au potager, placez des capucines, des plants de basilic ou de ciboulette, cela éloignera les pucerons qui s'attaqueront de préférence à eux. De plus, les capucines (vivaces faciles) fleurissent tout l'été et attirent les insectes pollinisateurs qui participent à la diversité des végétaux. Pour supprimer les pucerons de vos pots de basilic et de ciboulette destinés à la consommation, dispersez de la cendre ou arrosez les feuilles en pulvérisant de l'eau froide.

    Sans oubliés les alliés du jardin, les larves de coccinelles, les chrysopes, les hérissons, les perce-oreilles.... qui se nourrissent de pucerons.

 
  • Les chenilles/papillons (noctuelles, piérides, teignes):

    Les papillons de nuit (noctuelles de couleur gris-brun, teignes de couleur gris) ou de jour (piérides de couleur blanc) ne seront nocifs pour les cultures qu'au stade de chenille. Les larves (les chenilles) ont un appétit féroce et peuvent dévorer toutes les parties de la plante. La présence de piéride est souvent représentée par de trous dans les feuilles. Les trous s'agrandissent jusqu'à qu'il n'y est plus que la nervure centrale. Certaines espèces de noctuelles sont également défoliatrices (noctuelles du chou ou de la tomate) mais d'autres s'attaquent au coeur/collet de la plante et reste dans le sol (aussi appelé vers gris). La teigne du poireau s'attaque à l'extérieur et à l'intérieur de la plante jusqu'à la détruire totalement. Pour éloigner ces insectes, placez des herbes aromatiques près de vos cultures. Si cela ne suffit pas, à la tombée de la nuit, ramassez les espèces nocturnes à la main en même temps que les limaces.

    Comptez aussi sur les alliés du jardin pour réguler leurs présences. Les chauves souris étant les principaux prédateurs la nuit et les oiseaux le jour. Pour en savoir plus, consultez un extrait du guide maraicher sur les ravageurs aériens disponible sur le site de l'Institut Technique de l'Agriculture Biologique (ITAB).

 
  • Les mouches:

    La mouche de la carotte creuse des galeries noirâtres remplies de déjections nuisant au gôut et à la conservation du légume. La solution la plus facile pour l'éloigner est d'intercaler des rangs d'oignons et de poireaux entre vos rangs de carottes. La carotte rend le même service au poireau en le préservant de la mouche du poireau. Tout comme les pucerons, les aleurodes ou mouches blanches sucent la sève des plantes et les affaiblit. Elles touchent de nombreuses espèces et aiment la chaleur. Elles sont donc plus problèmatique dans les serres.

 

  • Les limaces:

    Enterrées ou cachées sous des pierres, des planches,... la journée, les limaces sont des gastéropodes essentiellement nocturnes. Elles sortent la nuit et aprécient particulièrement le temps très humide. Les limaces possèdent de nombreux prédateurs: carabes, oiseaux, hérissons, grenouilles, orvets, poules... mais celles encore présentes peuvent provoquer de véritables dégâts au potager. La consoude ou les oeillets d'inde les attirent et les éloignent donc de vos cultures. Vous pouvez aussi les collecter manuellement, à la tombée de la nuit, après une journée de pluie ou un arrosage. Installez une barrière anti-limace autour de vos salades avec des rangs d'oignons, de la marc de café, des planches, du carton, des ardoises... Eloignez au petit matin les limaces qui se sont réfugiées sous les planches et adoises.