Luttons contre les maladies cryptogamiques


    Les plantes peuvent être envahie par des microorganismes qui profitent souvent de blessures sur la plante. Le processus de cicatrisation des plantes les protège contre ces attaques... Cependant, cela n'est pas toujours suffisant. Agir préventivement permet de limiter les dégâts. De simples gestes permettent parfois de prévenir le mal. Un bon entretien du sol, binage (pour l'aération du sol), paillis (proctection contre la sécheresse), apport organique (protège la plante), limite la présence des insectes et microorganismes indésirables.

 

Les maladies cryptogamiques ("fongiques")

    Elles représentent la majorité des maladies des plantes et sont causées par des champignons ou d'autres organismes filamenteux parasites. L'humidité et la chaleur en sont les principaux responsaux, car ils correspondent à un milieu que les champignons apprécient particulièrement pour leurs développements. Les parasites profitent de parties abimées de la plante (par la taille, les animaux, les insectes) pour pénétrer dans la plante. Evitez donc de tailler par temps de pluie. Ces maladies cryptogamiques sont dures à traiter. Il est donc souhaitable d'agir préventivement. Mais les aléas climatiques, les longues périodes de pluie en été, peuvent être catastrophiques pour les cultures. En cas de gros dégâts, les plantes doivent être arrachées et détruites. A titre d'exemple, un taux d'humidité inférieur à 50 % est idéal pendant la floraison des plants de tomate.

 
NOTEEviter les conditions favorables (chaleur et humidité) au développement des champignons reste la meilleure des préventions. Si cela est possible, placez votre potager pour qu'il ait le soleil du matin afin de faire s'évaporer la rosée avant que la température ne monte et ainsi prévenir les maladies fongiques. Ne pas arroser les feuilles. 
 
 
 
  • L'Oïdium:

    Description:

    L'oïdium est un ensemble de maladies, faisant intervenir des champignons, qui attaquent principalement les cucurbitacées. Elles se caractérisent par un feutrage blanc irrégulier sur les tiges et les feuilles. Les feuilles se déforment légèrement et tombent. 

Oïdium sur feuille de plant de courgette

Oïdium sur feuille de plant de courgette

  

 Effets:

    L'Oïdium ne tue pas mais affaiblit la plante. Elle diminue entre autre la  photosynthèse .

 

    Solutions:

    En traitement ou en action préventive, pulvérisez des solutions de soufre, disponible commercialement, ou encore une infusion d'ail (contient des composés soufrés) ou encore rajoutez des bouts rouges d'allumette dans votre arrosoir. Une décoction de prêle quant à elle, fortifira la plante et limitera les attaques. 

 

Plantes sensibles à l'oïdium: courgettes, carottes

 

 

  • La Rouille:

    Description:

    Les maladies cryptogamiques qu'on nomme rouille sont dûes à des champignons qui produisent le plus souvent des spores jaunes-oranges, détectables sur les feuilles. Les plantes et les arbres contaminés présentent des tâches brunes sur la face supérieure des feuilles correspondant à des pustulles oranges sur la face inférieure des feuilles. Les feuilles meurent et tombent prématurément. Beaucoup d'espèces sont sensibles aux attaques de ces champignons.

 

    Effets:

    Bien que non mortel pour la plante, elle est inesthétique et peut provoquer la perte du feuillage. Beaucoup de plantes, d'arbustes et d'arbres sont sensibles à la rouille. Les risques de contagion aux autres plants, arbres et arbustes du jardin est donc importante.

 

Solutions

    Pulvérisez du purin d'ortie ou de prêle pour rendre vos plants plus résistant. Supprimez les feuilles touchées et les brûler.

 

 

Plantes sensibles à la rouille: pommier, groseiller, menthe, ciboulette, poireau

 

 

  • L'anthracnose:

Description:

    L'anthracnose se développe, comme la plupart des champignons, avec la chaleur et quand l'humidité est trop importante. Des tâches noires rondes ou irrégulières apparaissent. Ces tâches peuvent être auréolées de rouge-mauve.  De plus ou moins grandes parties de la feuille se nécrosent, deviennent marron (feuille séche) et se percent. L'anthracnose peut toucher les feuilles mais aussi les fruits. En fonction des plantes, différentes souches sont responsables. L'anthracnose est très fréquente et touche beaucoup de végétaux, notamment les arbres et arbustes.

 

Effets:

    L'anthracnose n'est pas mortelle pour la plante mais elle est l'affaiblie. Le développement et la production de la plante diminue car ce champignon empéche la photosynthèse de se faire correctement.

 

Solutions:

    Mieux vaut agir en préventif, qu'un curatif car il est dur de venir à bout de l'anthracnose. En préntion, éviter d'arroser les feuilles et nettoyer vos outils. En début d'attaque, brûler les feuilles atteintes et pulvériser du purin de prêle ou une décoction d'ail.

 

Plantes sensibles à l'anthracnose: melon, concombre, courgette, pois, laitue, haricot, épnard, cerisier, fraisier, framboisier, cassissier, groseiller, pommier, noisetier, vigne, hortensia, chêne, érable, rosier...

 

 

  • Le Mildiou:

Description:

    Le terme mildiou rassemble un ensemble de parasites microscopiques qui ne sont pas des champignons mais qui ont quelques caractéristiques communes avec eux: absorbotrophie, digestion par exoenzymes, hétérotrophie pour le carbone,... Les feuilles se gaufrent. Des tâches noirâtres apparaissent sur les feuilles puis sur la tige, les fruits (tomates), jusqu'à envahir la totalité du plant et le détruire.

 

Effets:

    Le mildiou est mortelle pour la plante. La contamination à l'ensemble de la plante peut-être très rapide (un à deux jours).

 

Solutions:

    Pour le prévenir ou le traiter, pulvérisez régulièrement par temps de pluie une décoction de prêles ou d'orties ou encore une solution de bicarbonate de soude (2 g/L) avec un peu de savon noir pour fixer le bicarbonate anti fongique sur la feuille.

 

 

Plantes sensibles au mildiou: tomates