Cultivons le basilic (Ocimum Basilicum)


Le basilic au potager :

Famille:lamiacées

Sol: léger et sec

Exposition: Le basilic aime la chaleur et le soleil. Dans les régions du nord, cultivez le à l'intérieur et en pot.

Semis: semez en avril-mai sous abri (un plant par personne). Le basilic se cultive facilement en pot. C'est une plante annuelle à renouveler tous les ans.

Plantation: repiquez, en avril-mai en fonction des régions, en terre ou en pot, quand il y a 3-4 feuilles pour les préserver des limaces.

Entretien: Pour éliminer les pucerons fréquents dans les pots et balconières, enfoncer une allumette côté rouge dans la terre. Du soufre sera libéré au fil des arrosages et éliminera les pucerons.

Hauteur: 30-50 cm

Récolte: récoltez entre juillet et octobre. Pour augmenter le rendement, pincez les jeunes fleurs des tiges ramifiées, des feuilles apparaitrons. 

Multiplication: semis. Laissez un plant faire des fleurs et monter en graines. Les récupérer pour l'année prochaine en arranchant le pied et en le mettant dans un sac à papier, la tete en bas.

Conservation: Sécher et hacher pour conserver au sec. Hacher et conserver dans l'huile d'olive. Pas de congélation

Bons et mauvais amis: Cultivez le près des choux, des courges, des haricots et entre les plants de tomates

 

Le basilic dans l'assiette:

    Le basilic est riche en vitamines tel que la vitamine A et C. Elle contient également de nombreux minéraux (Calcium, phosphore,..). Le basilic accompagne très bien les sauces tomates. C'est un indispensable de la cuisine italienne.

 

Le basilic en médecine (propriétés) :

    Le basilic est consommé pour ses effets préventifs sur les maladies cardio-vasculaires et certains cancers. Il aide à la digestion. Il a des propriétés antivirales notament contre les rhumes et les états grippaux [1]. En externe, il réduit les crampes et les douleurs musculaires.

    Des études ont également montrées que les huiles essentielles de basilic avaient des propriétés insecticides et fongicides. Elles permettent notamment de lutter contre la bruche de Niébé [2]. Au potager, les bruches attaquent les légumineuses commes les haricots.

 

[1] Chiang et al., Clinical and experimental pharmacology and physiology, 2005, Vol 32(10), 811-816

[2] Kéita et al., Journal of stored products research, 2001, Vol 3 (4), 339-349