Cultivons le Romarin (Rosmarinus officinalis)


Le romarin au jardin :

Sol: ordinaire, léger, sec, légèrement basique

Exposition: plein soleil. Le romarin aime le soleil, il craint beaucoup plus le manque de soleil que l'humidité et le froid.

Semis: au printemps

Plantation: mars-avril

Entretien : arrosez régulièrement la première année et arrosez faiblement ensuite. Le romarin n'aime pas l'humidité. Une légère taille au printemps permet de lui conserver une forme harmonieuse.

Hauteur: 20 cm à plus d'1 m selon les variétés

Récolte: mars-gelées

Multiplication: bouturage, marcottage. La semis n'est pas privilégiée car la germination est très lente.

 

 

Le romarin en botanique:

    Le romarin est un arbrisseau vivace à feuillage persistant de la famille des lamiacées comme le thym, l'origan, le basilic et la lavande. Le romarin peut atteindre plus d'un mètre de haut. Ses tiges ligneuses portent des feuilles dures ,toutes en longueur et non pétiolées. Les feuilles très odorantes sont vertes sur le dessus et blanches sur le dessous. Les fleurs bleu-mauve sont regroupées en grappe de février à mai. Comme pour la plupart des lamiacées, le fruit est un tétrakène. C'est une plante mellifère.

 

 

Le romarin dans l'assiette:

 

    Le romarin est riche en fibre, en minéraux (fer, calcium, magnésium, potassium) et en vitamines B6 (dont l'acide folique), A et C. Les branches s'utilisent entières fraîches ou séchées. On les utilise en infusion dans la préparation des ragoûts, des marinades, les soupes, les sauces. Placez une branche entière et non effeuillée dans votre plat. Retirez la en fin de cuisson car elle ne se mange pas. 

 

Le romarin en médecine

 

    Son huile essentielle a des vertus digestives. Une étude a montré le fort pouvoir du romarin comme antibactérien contre des souches d' escherichia colli et de salmonelle, deux souches qui provoquent des diarhées [1]. Dans le bain, elle stimule la circulation. Le romarin contient de l'acide carnosique dont l'étude à montré qu'il possédait un fort pouvoir anti cancéreux.

 

[1] Bozin et al. Journal of Agricultural and Food chemistry, 2007, 55(19), 7879-7885

 

note: Evaluation of the antibacterial potential of Petroselinum crispum and Rosmarinus officinalis against bacteria that cause urinary tract infections gg