Reproduction sexuée (2)


    Une fois la graine germée et la croissance initiée, l'objectif d'une plante sera de se multiplier pour préserver son espèce. Certaines plantes sont capablent de se clôner elle-même. Elle assure ainsi la pérennité de l'espèce en utilisant la reproduction végétative. Bien que très efficace, ce type de reproduction ne permet pas un brassage génétique et à la longue les plantes peuvent etre plus sensibles aux maladies. Le brassage génétique ne pourra se faire qu'avec la reproduction sexuée grâce à la formation de fleur.

 

     Certaines plantes portent des fleurs hermaphrodites (gamètes mâle et femelle sur la même fleur) et utilisent l'autopollinisation (ou autogamie) pour se reproduire. D'autres utilisent la pollinisation croisée (ou allogamie). Cette dernière présente l'avantage d'un brassage génétique et ainsi peut éviter le développement de certaines maladies. Certaines plantes favorisent naturellement ce type de reproduction en bloquant l'autopollinisation par des barrièrres d'autostérilité d'origine génétique.

 

La pollinisation croisée peut être assuré quand:

 

  • Les fleurs femelles et mâles sont séparés sur une même plante (le maïs, les courges dont la courgette, le noisetier,...)

 

  • Les fleurs mâles et femelles sont portés par des individus différents (l'épinard, le  kiwi , saule, palmier,...).
 
  • La pollinisation croisée peut tout de même avoir lieu chez les plantes portant des fleurs biséxuée hermaphrodites (tomate,...) en utilisant différents stratagèmes. Par exemple, certaines plantes vont se rendre autoincompatibles en créant une barrière chimique à leur propre pollen. Pour d'autres, il y aura une séparation spatiale des anthères et des stigmates sur la fleur. Il se peut encore que la libération de pollen et la réceptivité des stigmates se fassent à des temps différents pour chaque fleur.

 

    En cas de mauvaise condition de pollinisation (insectes absents pendant les jours froids et pluvieux,..), certaines plantes sont capablent d'inverser le processus et de favoriser l'autopollinisation pour etre sur d'atteindre son but qui est la reproduction.

 

NOTE: Une fois qu'un plant de courgette commence à donner des fruits, il le fait de manière abondante et régulière. Ce rythme peut tout de même être ralenti par une succession de jours pluvieux (situation qui peut arriver en bretagne...:-)).

 

< Reproduction sexuée / Sénescence >