La sénescence

vieillissement décompoition d'un plant de bourrache
Plant de bourrache en décomposition (sénescence) à la fin de son cycle

    Sur ce site, nous avons beaucoup parlé de croissance mais comme quasiment tous les êtres vivants, les plantes subissent également la sénescence (autrement dit, leur vieillissement). Ce processus est programmé génétiquement et correspond à la dernière étape du développement / du cycle de la plante. Il est irréversible et peut aboutir à la mort de l'organisme. La longevité peut varier beaucoup d'une espèce à une autre. De quelques dizaines d'années pour les pommiers à plus de 2000 ans pour certains chênes ou oliviers (voir un article sur les arbres les plus vieux du monde).  

    Une des particularités des plantes, des vivaces en particulier, est que la sénescence ne peut concerner qu'une seule partie de la plante.

 
 

Qu'est-ce que la sénescence chez les plantes et les arbres

    Chez les plantes annuelles, les réserves énergétiques constituées pendant la croissance de la plante sont consacrées à la formation des graines qui serviront à préserver l'espèce. Une fois les graines formées et dispersées, la plante entière meure. On parle de sénescence.

    Chez les plantes, la sénescence peut cependant ne pas toucher toute la plante mais seuleument une partie comme les feuilles ou les fruits. Cette dégénérescence des feuilles, des fleurs, des fruits arrive à des temps précis. Elle peut par exemple être fonction des saisons.

 

La sénescence chez les plantes c'est donc tout simplement par exemple:

 

  • Les fruits qui mûrissent. Leur couleur change dû d'une part à la diminution de la chlorophylle, d'autre part à l'augmentation des pigments jaunes, oranges et rouges. Des sucres sont libérés, le fruit se détériore et libère les graines. Les bactéries et les champignons participent ensuite à sa décomposition.

 

  • Les fruits qui tombent des arbres. Quand elles sont mûres, les pommes, les poires, les noisettes tombent des arbres.

 

  • Les feuilles  qui tombent des arbres. Les feuilles jaunissent tombent en groupe dans le cas des arbres caduc. Pour les autres, elles tombent individuellement, une par une.

 

 

Les causes de la sénescence chez les plantes et les arbres

    La sénescence des feuilles, par exemple, peut être due, en dehors du vieillissement naturel, à de nombreux facteurs environnementaux comme:

 

  • la température,
  • la sécheresse,
  • le défaut en approvisionnement en éléments nutritifs,
  • l’attaque d’agents pathogènes
  • les variations d’éclairement
  • ...

 

    Comme dans le cas de la croissance, le vieillissement est contrôlé par des hormones. Ces hormones répondent à des stimulis extérieurs (climat,...) et contrôlent le moment où les fruits muriront et  pourriront, les feuilles tomberont,... Ces signaux environnementaux externes, comme les changements saisonniers (température ou de longueur de jour) et internes (biochimique), induisent plus ou moins 2 catégories d'hormones, celles qui les protègent de la sénescence (auxine, cytokine, gibberelline) et celle qui l'induise (gaz ethylène, acide abcissique).

 
NOTE: Quand on blesse le tissu du fruit ou des différents organes de la plante, de l'éthylène est libéré. C'est pour cela que pour faire mûrir certains fruits plus vite, on les enferme dans un sac avec des rondellles de pomme.

 

 

< Reproduction sexuée (2) / Au fil du temps >