Feuilles simples et composées: comment reconnaître les différents types de feuilles


  Lors d'une ballade à la campagne, on constate rapidement qu' il existe une diversité, de forme et de couleur, de feuilles illimitée. Ces observations rentrent en compte pour la classification des espèces. Bien connâitre les types foliaires permet donc parfois d'identifier une espèce.

 

Feuilles simples et composées: les différentes sortes

     Au fur et à mesure du développement de la plante, les feuilles s'organisent pour capter un maximum de lumière (source d'énergie pour la photosynthèse). Elles sont généralement fines et modelées pour laisser passer plus facilement les rayons du soleil.

    La limbe foliaire (la feuille en elle-même) est fréquemment attaché à la tige par une pédoncule ou pétiole, qui permet la rotation de la feuille pour optimiser l'exposition au rayon de soleil. Les feuilles peuvent ê tre simples (un seul limbe foliaire) ou composées (composées de plusieurs limbes appelés folioles). On peut distinguer trois grands types de feuilles:

 

  • Les Feuilles simples pétiolées: composées d'un bourgeon axilliaire, d'un pétiole ou pédoncule et d'une limbe avec sa nervure principale

 

  • Les Feuilles simples sessiles: le limbe est directement attaché à la tige, un bourgeon axillaire est également présent

 

  • Les Feuilles composées: En générale, elles sont plus légères et composées de stipules (feuilles réduites à la base du pétiole), d'un pétiole (souvent ramifié) et de folioles

    La disposition des nervures ou des folioles donne ensuite une forme bien propre aux feuilles. Cette morphologie et la disposition des feuilles peut s'avérer fort utile dans l'identification d'une espèce. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de type foliaire. Attention, les feuilles simples et disposées régulièrement sur la tige peuvent faire penser à des feuilles composées. Les feuilles simples possèdent un bourgeon axillaire à leur aisselle alors que les feuilles composées possèdent un bourgeon axillaire pour toutes les folioles. Certains de ces bourgeons formeront les ramifications (voir développement de la tige et des feuilles).

 

 

Feuilles simples: Disposition des nervures

    Il existe un nombre infini de forme de feuilles simples. Les feuilles simples peuvent être linéaires, lancéolées (plus large à la base qu'au sommet "qui ressemble à un fer de lance"), oblongues (moins large à la base qu'au sommet), ovales, arrondies, spatulées,... De plus, le bord des feuilles peut être lisse, plus ou moins denté ou plus ou moins lobé. Les feuilles simples peuvent être classées en fonction de la disposition de leurs nervures. 

 

  • Feuille simple à nervures pennées :

Les nervures seondaires de la feuille simple pennée sont disposées régulièrement de chaque côté, le long de la nervure principale. 

 

- Exemples de feuilles simples à nervures pennées et à bord lisse: fusain, laurier sauce, rhododendron, camélia, hêtre, buis, cerisier, citronnier, pommier,...

 

         feuilles simples et entières de camélia avec ses bourgeons aux aisselles des feuilles

                         Feuille de camélia

(On distingue bien les bourgeons à la base de chaque feuille)

 

 

- Exemples de feuilles simples à nervures pennées et à bord dentées: noisetier, chataigner, orme,...
 
feuille simple dentée de noisetier. Les feuilles du noisetier sont disposées alternativement sur la branche
         feuille de noisetier

 

 

- Exemples de feuilles simples à nervures pennées et à bord lobées: chêne, cinéraire,...

Si les lobes (les arrondis) sont réguliers, on parle alors de feuille simple  à nervures pennées crenelée

 

feuilles simples pennées lobées: feuille de chêne

            feuille de chêne

 

 

  • Feuille simple à nervures parallèles:

Les nervures de la feuille sont parallèles entre elles.

 

- Exemples de feuilles simples à nervures parallèles: Herbe de prairie, iris, jonquille, poireau,...

 

feuilles simple parallèle d'Iris (vivace), similaire à l'herbe de jardin en plus long et dur feuille simple et parallèle iris

                                             Feuilles d'Iris

 

 

  • Feuille simple à nervures palmées

    Les feuilles simples palmées présentent 3 ou 5 grosses nervures principales qui rejoignent le pétiole (la tige de la feuille).

 

- Exemple de feuilles simples à nervures palmées: érable (5 nervures), figuier (5 nervures), platane (3 ou 5 nervures), figuier (3 nervures), groseiller (3 nervures) cassissier (3 nervures), obier (3 nerveures),...

 

Feuille simple palmée d'erable. Les feuilles sont associées deux à deux sur la branche.

              feuille d'érable

            palmée et dentée

 

 

 

 

Feuilles composées: Dispositions des folioles

    Les feuilles composées peuvent également avoir différentes formes et peuvent être classées selon la disposition des folioles.

 

  • Feuille composée pennée

    Les feuilles composées pennées ont 2 rangs de folioles disposés de chaque côté et le long de la nervure centrale. Parmi les feuilles composées pennées, on distingue les feuilles composées imparipennées et les feuilles composées paripennées.

 

 

Imparipennée : 

C'est une feuille composée pennée avec un foliole terminal. Certaines feuilles sont composées avec des folioles de tailles identiques (noyer), d'autres avec des folioles subdivisés en segments de plus en plus petit comme dans le cas de la feuille de benoîte ci-dessous.   

 

- Exemples de feuilles composées imparipennées: Benôite, framboisier, pomme de terre, sureau, rosier, frêne, noyer, églantier, glycine, acacia,...

 

exemple de feuille composée imparipennée: le rosierfeuille composée imparipennée d'une plante vivace de benoite. La taille des folioles augmentent jusqu'à l'extrémitée de la feuille.

             feuille de rosier                              feuille de benôite

               Feuille composée imparipennée de noyer

                                   feuille de noyer
 
 

 

Paripennée

Moins fréquente que les feuilles composées imparipénnées, la feuille composée paripénnée est une feuille composée pennée sans foliole terminal.  

- Exemple de feuilles composées paripennées: vesce commune, caroubier,...

 

 

  • Feuille composée bipennée

Dans ce cas là, chaque foliole est également pennée

- Exemples de feuilles composées bipennées: fougère aigle, mimosa (Acacia dealbata),...

Feuille composée bipennée de la fougèrezoom d'une feuille composée bipenée de fougère pour mieux visualiser le caractére doublement pené
                  Feuille de fougère aigle (entière à gauche et zoom à droite)

 

 

  • Feuille composée tripennée

- Exemples de feuille scomposées tripennées: grande ciguë, cerfeuil sauvage,...

 

  • Feuille composée palmée

Toutes les folioles sont rattachées en un même point du pétiole.

- Exemple de feuilles composées palmées: marronier d'Inde, lupin

 
 
 
  • Feuille composée trifoliée

 

- Exemples de feuilles composées trifoliées: trèfle des près, trèfle douteux,  fraisier,  oseille des bois , ...

eemple de feuille composée trifoliiée: le trèfleExemple de feuille composée trifoliée: le fraisier

               Feuille de trèfle                                      Feuille de fraisier

 
 
 
  • Feuille composée pédalée

exemple de feuille composée pédalée: la rose de noël
         Feuille de "rose de noël"

 

 

Distribution des feuilles simples et composées:

 

    En plus des différents formes et couleur, il existe trois distributions de base des feuilles (cf photos ci-dessous). Cette distribution, comme la forme et la couleur, est définie lors du développement de la tige et des feuilles en fonction de la variété   :

  • Distribution Opposées des feuilles
  • Distribution alternées des feuilles
  • Distribution verticilées des feuilles
 
les feuilles simples palmées de l'erable sont disposées, deux à deux au même niveau, de manière opposéeAucune des feuilles simples dentée du noisetier ne sont au même niveau, elles sont disposées alternativement sur la branche.feuilles verticillées du gaillet gatteron (herbe collante)
A gauche, les feuilles opposées d'un Erable. Des paires de feuilles sont insérées au même niveau sur la tige. Au centre, les feuilles alternées d'un noisetier. Elles sont toutes associées à des niveaux différents sur la tige. A droite, les feuilles verticillées du gaillet gratteron (herbe collante). Plusieurs feuilles sont attachées sur un même noeud autour de la tige.