Plante sauvage: Cymbalaire des murs (Cymbalaria muralis)

Autres noms de la cymbalaire des murs: Linaire cymbalaire, Ruine-de-Rome, Lierre fleuri

plante sauvage: cymbalaire des murs
Petite touffe de cymbalaire des murs
 
Observation
 
Données INPN
 

Lieu: muret, Finistère

Date: juin 2019

Hauteur: 5 cm

 

 

Taxonomie

Famille: Plantaginaceae

Genre: Cymbalaria

Espèce: Cymbalaria muralis

Statut:

Risque de disparition mineure

 

 


La famille de la cymbalaire des murs

La Cymbalaire des murs, comme le plantain ou la digitale pourpre, appartient à la famille des plantaginacées. Cette famille regroupe des plantes dicotylédones, souvent herbacées et aux fleurs très colorées.

 

 

Description botanique de la cymbalaire des murs

    La cymbalaire des murs est une plante herbacée, vivace et très rustique, qui forme des touffes. Ses longues tiges pouvant mesurées jusuq'à 80 cm sont rampantes, lisses, généralement pourprées et plus ou moins ramifiées. Elles se marcotent naturellement en formant des racines adventives au niveau d'un noeud et en s'enracinant dans les fissures. Les feuilles sont simples et alternes. Elles sont charnues, longuement pétiolées, composées de 5 lobes et avec des contours également légérement rosés. Cette plante sauvage des murs fleurit de mai à septembre. Les petites fleurs, d'environ 1 cm, sont violettes à deux lèvres (la supérieure bilobée, l'inférieure trilobée) et à gorge jaune. Les fleurs se forment à l'aisselle des feuilles et sont isolées sur un long pédoncule. Les fruits forment des capsules lisses qui contiennent de nombreuses graines. Cette plante alterne le phototropisme positif et négatif. C'est à dire qu'au début, la fleur est tournée vers les rayons du soleil (phototropisme positif). Après fécondation, le pédoncule se courbe, la fleur se tourne vers le mur (c'est le phototropisme négatif) pour ensuite former une capsule qui déposera les graines dans les fissures du mur [1]. Que la nature est bien faite !

 

 

Propriétés/Composition de la cymbalaire des murs

    La cymbalaire des murs est originaire du sud de l'Europe. Elle est riche en terpènes (irridoïdes) et en flavonoïdes. La plante entière peut être utilisée en décoction pour ses propriétés cicatrisantes (astringentes). Bien que sauvage, elle est maintenant utilisée comme plante ornementale.

Plante herbacée rampante, poussant en touffes, à tiges glabres généralement pourprées. Feuilles alternes luisantes et charnues, longuement pétiolées, réniformes ou arrondies, le plus souvent à cinq lobes, parfois plus. Le pourtour du limbe est souligné de pourpre.

 

 

 

 

Autres fleurs roses/mauves sauvages:

 
 

Fleurs sauvages roses/mauves à floraison estivale:

Digitale pourpre      Silène dioïque Epiaire des bois
fleurs mauves de digitale pourpre (digitalis purpurea) plante sauvage fleur rose sauvage: silène dioïque fleurs roses à 5 pétales bifides epi de fleurs violettes sauvages: épiaire des bois

                     

 

[1] Junghans et al., Botanische Jahrbucher, 2008, 127(3), 289-298