Plante sauvage: Ficaire (Ficaria verna, ficaire fausse-renoncule)

fleur jaune intense, ici à 7 pétales,de ficaire sauvage

Hauteur: 10-40 cm

Lieu: talus à l'ombre

Date: avril 2017


Famille du ficaire sauvage:

    Le ficaire appatiennent à la famille des renonculacées, une famille de plantes dicotylédones (nervures divergentes) rhizomateuses ou tubéreuses. Les fleurs de cette famille ont souvent 5 pétales ou sépales et sont parfois munie d'un éperon. Les feuilles sont simples, alternes, plus ou moins découpées et sans stipules.

 

Description du ficaire:   

    La ficaire est une plante herbacée vivace. Cette plante sauvage est très fréquente et elle annonce l'arrivée du printemps. Elles forment des tapis (cf photo ci-dessous). La floraison est printanière précoce et éphémère. Les fleurs sont d'un jaune éclatant et positionnées au bout de petites tiges. La corolle est constituée de 6 à 12 pétales. Il ne faut pas le confondre avec la populage des marais. Elle se multiplie par reproduction végétative essentiellement. Les tiges souterraines forment des tubercules qui peuvent former de nouveaux plants. La ficaire peut être envahissante. Son développement précoce lui permet de coloniser rapidement les zones naturelles.

tapis de ficaire (plante sauavge) à l'ombre des arbres

Tapis de ficaire à l'ombre des arbres d'un chemin

 

    La ficaire une plante bio indicatrice. Elle est neutrocline. On la retrouvera sur des sols neutres à légérement acides ou basiques, moyennement humides et bien drainés. C'est également une plante nitrophyte qui indiquera des sols  riches en matière organique végétale qui se décompose mal et qui provoque un sol légérement asphysxié avec un excés d'azote.

 

Composition/Utilisations-propriétés du ficaire

  Son nom Ficaire est issu du latin populaire fīca « figue » en raison de ses tubercules, renflés et violacés, qui ont plus ou moins la forme du fruit. Ses tubercules lui ont aussi valu le nom de "herbe au hémorroïdes".   

    Les renonculacées dont les ficaires sont des plantes généralement toxiques dû à la présence de composés tel que les alcoloïdes et les lactones. On lui réserve donc de préférence un usage externe. Ces molécules toxiques peuvent donner un gôut âcre et irritant à la plante. Elles servent de défense biochimique contre les grands herbivores. 

    La ficaire contient également des flavonoîdes qui lui conférent ses propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes [1].

 

Autres fleurs jaunes sauvages:

 

  • Fleurs sauvages jaunes à floraison printanière:
 

primevère acaule (précoce)

     fleurs jaunes de la primevère acaule sauvage

 

 

  • Fleurs sauvages jaunes à floraison estival :
 

Laiteron des champslotier corniculé

         Laiteron des champs fleur sauvage jaune astéracées            fleur jaune lotier corniculé plante sauvage

 

 

[1] Tomczyk et al., A Journal of Biosciences, 2002, vol 57 (5-6), 440-444